Infirmier, infirmière, le guide complet pour bien choisir son stéthoscope

Guide d'achat

Le choix d’un stéthoscope est souvent sous-estimé. En effet, face à la diversité de l’offre, il n’est pas facile de savoir quel est le meilleur stéthoscope, celui qui sera le plus adapté à votre pratique. Alors face à ce large choix d’instruments , nous vous aidons à y voir plus clair et à sélectionner le stéthoscope qu’il vous faut.

 

Publié le 31 octobre 2022, révisé le 7 octobre 2022 par Nicolas Lachaux, avec l’aide :

  • Alexandre Picault, infirmier libéral à Châteaurenard (13)
  • Michael Mimouni, infirmier anesthésiste à Toulouse (31)
  • Marine Lemichel, infirmière puéricultrice à Aix-en-Provence (13)
  • Sandra Stoessel, infirmière et formatrice infirmière en IFSI, (Institut de Formation en Soins Infirmiers)
  • Matthias Menza, infirmier au bloc opératoire et membre de la protection civile d’Alsace (68)

 

1- Un infirmier ou une infirmière doit-il acquérir un stéthoscope ?

 

La première question qu’il faut se poser est la suivante, avez-vous vraiment besoin d’un stéthoscope ? Allez-vous l’utiliser dans vos tâches quotidiennes ?

En effet, s’il est souvent associé aux médecins et au diagnostic, le stéthoscope est également un instrument de base pour le suivi clinique et à ce titre, il est donc également essentiel  à ces professionnels de santé.

Pour vous aider à y voir plus clair, passons en revue les différentes possibilités :

Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) : NON, mais ça dépend

Techniquement à ce stade, il n’est souvent pas obligatoire de s’équiper. L’utilisation du stéthoscope n’est pas toujours enseignée à l’école et lors des stages, mais il est parfois utilisé lors des séances de travaux pratiques et dans certaines écoles. Cela dépend des possibilités de pratiques et des programmes de formation : à vous de vous adapter à votre institut.

Infirmière en milieu hospitalier (IDE : Infirmier Diplômé d’État ) : OUI & NON

En milieu hospitalier, l’usage est partiel et varie en fonction des services. De manière générale, l’hôpital (CH ou CHU)  ou la clinique met à disposition des stéthoscopes, mais ceux-ci sont souvent de qualité moyenne à médiocre. De plus, si vous exercez en service de pédiatrie, il est très rare que l’établissement dispose de modèles pédiatriques. Notre conseil si vous êtes amené(e) à utiliser ce dispositif de manière régulière, l’acquisition d’un stéthoscope est recommandée.

Le conseil de l’infirmière hospitalière: au niveau hygiène, c’est mieux de posséder son propre stéthoscope plutôt que d’avoir recours à ceux utilisés par de nombreuses personnes.

Infirmier (ère) libéral (e) (IDEL : Infirmier Diplômé d’État libéral) : OUI

Les paramédicaux libéraux sont amenés à prendre en charge différents types de patients et à gérer des actes et des situations divers et variés. Ils peuvent être le relais du médecin au domicile des patients et à ce titre, il est indispensable de posséder un stéthoscope.

Infirmier (e) anesthésiste (IADE : Infirmier Anesthésiste Diplômé d’État) : OUI

Pour les IADE, l’utilisation du stéthoscope fait partie de l’outil indispensable à l’exercice quotidien du métier, l’achat d’un stéthoscope est donc indispensable.

Infirmier (ère) puériculteur/puéricultrice (IPDE : Infirmier puériculteur Diplômé d’État) : OUI & NON

Même si l’utilisation n’est pas quotidienne, l’IPDE peut être amené à utiliser un stéthoscope et les établissements ne sont pas tous équipés de modèles pédiatriques.  Si votre établissement ne vous propose pas de stéthoscopes pédiatriques, nous vous conseillons d’en acquérir un.

Infirmier (ère) de bloc (IBODE : Infirmier de bloc opératoire Diplômé d’État) : NON

Pour les IBODE, ils n’utilisent jamais de stéthoscope.

 

2- Un stéthoscope, mais pour quel usage ?

En effet, comme nous l’avons vu précédemment, les tâches sont vastes et différentes en fonction des spécialisations et du lieu d’exercice. Face à cette diversité de tâches, chaque professionnel n’aura pas les mêmes besoins et donc le choix du stéthoscope sera forcément différent.

Afin d’y voir plus clair, passons en revue les principales tâches où l’infirmier (ère) aura besoin de son stéthoscope.

 

Quel usage du stéthoscope pour l’infirmier (ère) libéral (e) ?

L’infirmier (ère) libéral (e) est amené(e) à utiliser un stéthoscope de manière régulière pour principalement 3 usages (liste non exhaustive, elle a été construite avec l’aide de 2 infirmiers libéraux et elle représente leurs usages réguliers)

  • Mesure de la pression artérielle : Même si l’utilisation du tensiomètre électronique est répandue, il est recommandé de confirmer les mesures anormales à l’aide de la méthode auscultatoire, c’est-à-dire avec un stéthoscope. Dans la mesure de la tension par méthode auscultatoire, le stéthoscope est positionné sur le bras au niveau du brassard et il permet d’entendre les bruits de Korotkoff et ainsi déterminer avec précision la diastole et la systole du patient.
vignette prise de tension en mode auscultatoire
Méthodologie de la prise de tension en mode auscultatoire

 

  •  Pose et surveillance quotidienne d’une sonde Nasogastrique: Le stéthoscope est utilisé lors de la pose d’une sonde nasogastrique afin de vérifier le bon positionnement de cette dernière. Ici, le stéthoscope est positionné sur l’abdomen et l’on cherche à entendre le bruit de l’air envoyé depuis une seringue. Si absence de bruit, la sonde est mal positionnée. Le stéthoscope est également utilisé lors de la surveillance quotidienne de la sonde nasogastrique, car une fois en place, il est de la responsabilité de l’infirmier (ère) de vérifier à chaque utilisation (ex : administration de médicaments) qu’elle soit bien en place et n’ait pas été déplacée.
pose sonde nasogastrique
Pose d’une sonde nasogastrique et utilisation du stéthoscope

 

  • Auscultation pulmonaire: Lors des visites chez les patients, l’infirmier peut être amené à écouter les bruits ou murmures pulmonaires et contrôler les voies aériennes.

 

Quel usage du stéthoscope pour un infirmier (ère) anesthésiste ?

Le stéthoscope fait vraiment partie des outils du quotidien pour l’infirmier et l’infirmière anesthésiste. Il l’utilise pour :

  • Pose de la sonde lors de l’intubation des patients: Lors de la pose de la sonde d’intubation, le stéthoscope est utilisé afin de vérifier la bonne position de la sonde dans les voies aériennes. La symétrie du murmure vésiculaire sera le signe recherché de la bonne position de la sonde. Fiche technique sur l’intubation (infirmiers.com)

 

  • Pour contrôler la position de la sonde aux changements de position du patient : Durant une chirurgie, le patient peut être amené à changer de position et dans ce cas, l’infirmier (ère) anesthésiste utilise à nouveau son stéthoscope pour contrôler la bonne position de la sonde d’intubation.

 

  • Pour contrôler en pré ou per opératoire : En pré ou per opératoire, l’infirmier (ère) anesthésiste utilise son stéthoscope pour s’assurer du bon état respiratoire du patient (encombrement bronchique, spasmes des voies respiratoires du patient, suspicion d’OAP (œdème aigu pulmonaire)

 

Quel usage du stéthoscope pour l’infirmier (ère) en établissement hospitalier ?

Pour l’infirmier exerçant en établissement hospitalier (clinique, hôpital et EHPAD), le stéthoscope s’avère également un instrument utile pour diverses tâches du quotidien.

  • Mesure de la pression artérielle : Même si les établissements hospitaliers sont équipés d’appareils électroniques type Dynamap, les infirmiers prennent la tension de manière manuelle régulièrement en cas de doute sur une tension.
  • Pose et surveillance de sonde nasogastrique
  • Auscultation pulmonaire
  • Vérification des bruits aériques gastro intestinaux (reprise de transit après un bloc opératoire)

 

Quel usage du stéthoscope pour l’infirmier (ère) puériculteur / puéricultrice :

L’usage du stéthoscope pour un ou une IPDE repose principalement sur deux utilisations : La pose de sondes nasogastriques et la vérification des poumons.

 

Quel usage du stéthoscope pour les infirmiers à la protection civile :

Les infirmiers (ères) à la protection civile utilisent le stéthoscope dans le cadre d’une prise de paramètres vitaux comme la prise de tension, mais également en cas de doute sur un problème respiratoire. La présence d’un médecin n’étant pas systématique, les infirmiers à la protection civile sont protocolisés pour pouvoir agir sans la présence d’un médecin. De plus, la présence d’un stéthoscope est un véritable plus pour orienter un diagnostic médical à l’aide du médecin coordinateur par téléphone.

 

3- Notre conseil pour choisir votre stéthoscope

 

  • Infirmier (ère) libéral(e), quel stéthoscope choisir ?

Pour un IDE exerçant en libéral, le stéthoscope doit être léger afin d’accompagner le professionnel dans ses déplacements quotidiens. L’instrument doit proposer de bonnes performances acoustiques et offrir une grande polyvalence.

Notre sélection : PULSE II simple et double pavillon est un instrument pensé et conçu pour les infirmiers libéraux. Sa construction en aluminium le rend très léger et ses performances sont parfaites pour les tâches visées : la pose de sonde nasogastrique ou la prise de tension. Disponible en simple et double pavillon et en 4 coloris : myrtille (photo ci-dessous) , corail, carbone et rose poudré. A noter, une version pédiatrique est également disponible.

 

  • Infirmier (ère) anesthésiste, quel stéthoscope choisir ?

Pour un IADE, le stéthoscope est essentiel, l’instrument doit délivrer de très hautes performances acoustiques pour aider le professionnel à faire les bons gestes.

Notre sélection : MAGISTER II double pavillon est le stétho qu’il vous faut. Conçu pour le diagnostic de précision, il est pensé pour délivrer de très hautes performances acoustiques. Développé en acier inoxydable, le pavillon est plus lourd (105 grammes) pour plus de performances acoustiques. Disponible en 2 coloris : Black et inox.

MAGISTER II de Spengler
Stéthoscope MAGISTER II de Spengler.

 

  • Infirmière puéricultrice, quel stéthoscope choisir ?

Pour l’IPDE, l’achat n’est pas obligatoire, cela varie en fonction de l’établissement où vous vous trouvez et des tâches que vous assurez. Néanmoins, si vous devez acheter un stéthoscope, 2 options s’offrent à vous.

Notre sélection :

  • MAGISTER pédiatrique double pavillon, est un dispositif médical de précision au format pédiatrique. Développé en acier inoxydable, le pavillon offre d’excellentes performances acoustiques. Disponible en 3 coloris : black, rose et bleu lagon.
Stéthoscope Magister pédiatrique
Stéthoscope Magister pédiatrique de Spengler
  • PULSE II pédiatrique simple pavillon : C’est un stéthoscope léger qui saura vous accompagner partout tout en offrant des performances acoustiques suffisantes pour le suivi clinique.
  • stethoscope PULSE II pédiatrique

Stéthoscope PULSE II pédiatrique de Spengler

 

  • Infirmier (ère) en établissement hospitalier, quel stéthoscope choisir ?

Pour les infirmières et infirmiers à l’hôpital, l’usage du stéthoscope reste rare et réservé au suivi clinique. PULSE II est donc le stéthoscope recommandé pour cet usage.

 

4- Où acheter votre stéthoscope ?

 

1.Acheter en magasin : La gamme Spengler est présente dans presque tous les magasins de matériel médical en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer.

 

2.Acheter sur internet : Les instruments Spengler sont disponibles sur les plus grands sites de vente de matériel médical.

Personnalisez votre stéthoscope

Avec notre partenaire my-stetho – MyStetho, personnalisez votre stéthoscope avec une gravure laser de très haute définition.

MAGISTER II gravé
Exemple de gravure laser sur MAGISTER II

 

Réagir ou compléter cet article

Vous souhaitez réagir ou compléter cet article ? N’hésitez pas à me contacter par mail au nlachaux@spengler.fr

 

Rejoignez l’institut Spengler !

Vous êtes un professionnel de santé ( médecins ou professions paramédicales) et vous souhaitez vous investir dans l’amélioration des dispositifs médicaux, n’hésitez pas à nous rejoindre au sein de l’institut Spengler. Plus d’information ici.

 

Sources : Infirmiers : Alexandre Picault, Michael Mimouni, Marine Lemichel, Sandra Stoessel, Matthias Menza, Laurie Picault / Le site infirmier.com / Etude interne à l’institut Spengler.

Guide d'achat